Les idées reçues sur le pipi au lit

Les accidents nocturnes ne sont la faute de personne. Pourtant, les idées reçues abondent en ce sens. Il est donc grand temps de se défaire de ces idées reçues.

banner

Idée reçue: Le pipi au lit est une mauvaise habitude.

La réalité: D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le pipi au lit (ou énurésie) ne nécessite aucun traitement médical avant l’âge de 5 ans. Le pipi au lit n’est ni un problème d’apprentissage ni un trouble du comportement. Les enfants qui mouillent leur lit ne le font pas exprès, ça arrive, c’est tout.

Idée reçue: Quelqu’un est forcément responsable.

La réalité: Personne n’est responsable de l’énurésie. Il existe de nombreuses causes et raisons à ce problème sur lesquelles parents et enfants n’ont pratiquement aucune influence.

Idée reçue: L’enfant mouille son lit parce qu’il est trop paresseux pour aller aux toilettes.

La réalité: Pour la plupart des enfants, la paresse n’a rien à voir. Ils remarquent simplement trop tard qu’ils doivent aller aux toilettes.

Idée reçue: Le pipi au lit est un problème grave.

La réalité: Le pipi au lit n’est ni contagieux, ni dangereux. Nombreux sont les enfants (environ 10%) qui font encore régulièrement pipi au lit la nuit jusqu’au moment d’intégrer la classe de 3P.

Idée reçue: L’enfant ne doit plus boire après 16 heures.

La réalité: Ce genre de conseil peut même aggraver la situation. Limiter les quantités de boisson peut entraîner une déshydratation et une concentration des urines, qui peuvent engendrer une infection urinaire. Veillez à ce que votre enfant boive suffisamment tout au long de la journée afin d’entraîner sa vessie. Il est conseillé de boire un peu moins quelques heures avant le coucher. Mais n’empêchez jamais un enfant de boire lorsqu’il a soif!

Idée reçue: Amener l’enfant à moitié endormi aux toilettes dans la nuit est utile.

La réalité: La plupart des parents ont essayé cela au moins une fois. Ils sont convaincus qu’ils vont ainsi parvenir à stopper l’énurésie ou du moins à la maîtriser. En réalité, cela ne fait que perturber le sommeil réparateur de votre enfant, et un enfant qui fait pipi à moitié endormi n’apprendra pas à se réveiller lorsque sa vessie sera pleine.

Idée reçue: On ne peut rien faire contre l’énurésie

La réalité: Il n’y a pas de méthode miracle contre le pipi au lit. Ce problème se règle de lui-même avec le temps. Cependant, lorsqu’un enfant a dépassé 5 ans et qu’il fait encore pipi au lit régulièrement, il est recommandé de consulter un médecin.

Vous pouvez aider votre enfant et vous-même à gérer le problème. Il existe pour cela des sous-vêtements de nuit absorbants tels que les sous-vêtements DryNites® mais il faut également lui apporter du soutien et du réconfort. Dans le cas de l’énurésie, comme pour tout trouble, il ne faut pas perdre de vue le bien-être psychologique de l’enfant.

Idée reçue: Les sous-vêtements DryNites® retardent l’acquisition de la propreté.

La réalité: Rien ne permet d’affirmer que le port de sous-vêtements de nuit absorbants retarde l’acquisition de la propreté chez les enfants incontinents plus âgés (cela peut être différent pour les plus petits). Les sous-vêtements de nuit DryNites® ne guérissent pas l’énurésie de votre enfant mais ils vous aident à franchir ensemble cette étape sans gêne et en toute confiance.